10 janvier 2018

L’hydrogène vert : un enjeu pour ENGIE

L’énergéticien croit à cette forme d’énergie, au point de créer une nouvelle division dédiée à l’hydrogène renouvelable.

Juste avant les fêtes de Noël, et avec effet au 1er janvier, ENGIE a décidé de nommer Michèle Azalbert à la tête de cette nouvelle business unit. Elle était, depuis janvier 2013, en charge de la branche GNL (gaz naturel liquéfié), dont les activités en amont ont été revendues à Total en novembre 2017 pour 1,5 milliard d’euros. En parallèle, ENGIE accélère son développement dans la chaîne aval du gaz et souhaite se doter d'une entité dédiée au développement de l'hydrogène renouvelable, qui est appelé à jouer un rôle croissant dans la révolution énergétique. Cette entité, à vocation mondiale, coordonnera les développements du Groupe dans la production, le transport et la vente d’hydrogène. Un de ses premiers clients sera d’ailleurs Total à qui ENGIE fournira pendant dix ans de l’hydrogène vert.

Comme l’a expliqué Jean-Pierre Moneger, Directeur Général d’ENGIE Cofely, dans une tribune publiée récemment sur LinkedIn, « l’hydrogène vert est fabriqué à partir d’eau et d’électricité issue d’énergies renouvelables, permettant d’obtenir une empreinte carbone nulle ». Un électrolyseur permet  de transformer un surplus d’électricité renouvelable en « hydrogène vert » pouvant être comprimé et stocké. Il peut être ensuite utilisé à la demande comme « gaz vert » ou même être reconverti en électricité, grâce à une pile à combustible. En même temps, l’oxygène et la chaleur produits lors de l’électrolyse peuvent également être valorisés comme une énergie locale complémentaire. ENGIE Cofely propose aux industriels des solutions clés en mains de ce type avec son offre EffiH2.

Dans un entretien à Paris-Match, la Directrice Générale du groupe, Isabelle Kocher, annonçait son intention d’investir dans de nouvelles technologies, dont l’hydrogène. « Cela ne servira pas à assurer notre croissance à trois ans mais à préparer celle d’après-demain », disait-elle en mars 2017 au célèbre hebdomadaire.

 

Crédit photo : Afhypac

Partagez cette page
14 décembre 2017

L’hydrogène renouvelable est LA solution selon un expert du CNRS

Grand spécialiste de l’hydrogène et récent lauréat de la prestigieuse médaille Blondel, Daniel Hissel livre son analyse sur l’hydrogène « vert », à l'occasion d'un Congrès international sur les véhicules électriques* qui se tient à Belfort du 11 au 14 décembre.
Lire la suite
25 janvier 2018

La Mirai passe un cap symbolique en Californie

La filiale américaine de Toyota annonce que sa berline à hydrogène a été vendue à plus de 3 000 exemplaires en Californie, l’un des Etats les plus engagés en faveur de la transition énergétique.
Lire la suite