27 février 2018

La Corée du Sud accélère sur l’hydrogène

A l’occasion d’une rencontre organisée sous les auspices de l’Hydrogen Council, le pays du matin calme a fait le point sur ses ambitions.

C’était un peu le Davos bis de l’hydrogène, mais à Séoul. L’Hydrogen Council a réuni ses membres (Air Liquide, Audi, Hyundai, Iwatani, Kawasaki, Linde, Plastic Omnium, Shell, Toyota, et bien d’autres), plus quelques invités (dont le constructeur chinois Great Wall), autour de représentants des ministères et du parlement coréens. L’objectif était de convaincre les décideurs de la nécessité de déployer plus rapidement l’hydrogène dans la région.

Le choix de la Corée du Sud est pertinent, car le pays a été identifié comme l’un des plus actifs sur ce type d’énergie, au même titre que l’Allemagne, le Japon et la Californie. En 2030, la part des véhicules à hydrogène pourrait atteindre 3 % des ventes de voitures neuves. Cette estimation est à rapprocher des ambitions du gouvernement local, qui souhaite réduire de 37 % les émissions de CO2 à cette même date. Les pouvoirs publics soutiennent d’ailleurs l’hydrogène, avec un plan de déploiement de 310 stations de remplissage d’ici 2022.

La filière est animée par Hyundai, qui vient de présenter la Nexo et qui va d’ailleurs commercialiser prochainement ce nouveau SUV à pile à combustible. Le groupe, à travers ses marques Hyundai et Kia, va d’ailleurs sortir de nouveaux modèles dans les années qui viennent. Et dans l’immédiat, il profite des JO d’hiver de PyeongChang pour faire la promotion de l’hydrogène.

En tant que Vice-Président de Hyundai, Woong-chul Yang se félicite de voir l’Hydrogen Council venir faire la promotion de cette énergie auprès des décideurs politiques de Corée du Sud. Il est lui-même Vice-Président de l’association et donc intéressé par un déploiement plus rapide de l’hydrogène.

Partagez cette page
19 février 2018

Le train à hydrogène encouragé par un rapport

Alors que l’Allemagne a passé commande de 14 exemplaires du train à l’hydrogène en alternative au Diesel, la France semble vouloir donner un coup de pouce à ce moyen de transport.
Lire la suite
05 mars 2018

Une commande de 40 bus à hydrogène pour Van Hool

Le fabricant de bus belge vient de signer un gros contrat avec deux transporteurs allemands, l’un à Cologne, l’autre à Wuppertal. Ces bus de dernière génération à hydrogène entrent dans le cadre d’un programme soutenu par Berlin et Bruxelles.
Lire la suite